Ce vendredi, Sébastien Paturel a été condamné à 5 mois de détention intégralement assortis de sursis.

Interpellé le 19 décembre à Mauguio, Sébastien Paturel a été jugé ce vendredi en comparution immédiate au TGI de Montpellier. Prévenu de violence sur personne dépositaire de l'autorité publique, entrave à la circulation et participation à un groupement formé en vue de préparation de violence contre les personnes ou de dégradations de bien, il a été reconnu coupable par le tribunal et condamné à 5 mois de détention intégralement assortis de sursis.

 

Il nie les faits reprochés

Des faits que le prévenu a réfutés lors de l'audience, assurant notamment qu'il s'était rendu à ce rassemblement des "gilets jaunes", à Mauguio, près de la zone de Fret de l'aéroport, dans une démarche pacifique et qu'à son arrivée les barricades étaient déjà montées.

Dans le cadre d'un intervention des forces de l'ordre, ce soir-là, plusieurs personnes avaient été interpellées. Parmi elles, deux autres hommes étaient également présentés ce vendredi en comparution immédiate. Ils ont demandé un délai afin de préparer au mieux leur défense. Celui-ci leur a été accordé.

 
 

Ces deux "gilets jaunes" ont été placés sous contrôle judiciaire strict. Il devront se présenter chaque semaine au commissariat (ou à la gendarmerie) le plus proche de leur domicile. Ils sont également interdits de séjour dans plusieurs communes : Maugio, Saint-Jean-de-Védas et Balaruc-les-Bains, jusqu'à la date du renvoi prévu le 2 février 2019.

NOTRE AVIS

Pour avoir passé plusieurs soirées sur des  OP avec Seb je peux jurer devant n'importe quel tribunal qu'il ne disposait jamais du moindre outil de violence si ce n'est un thermos  de café disponible pour tout un chacun... Rien de plus, jamais violent, toujours en retrait mais présent à chaque fois pour aider tout le monde.

BV La rédaction.

Partagez cet article